Publié : janvier 2022

Obtenir le PDF

La pandémie dure beaucoup plus longtemps que ce que beaucoup d’entre nous avaient prévu. Malgré tous nos efforts pour aider les adolescent.e.s à s’adapter et à rester en bonne santé, des difficultés subsistent. Certain.e.s élèves continuent d’apprendre à distance tandis que d’autres sont depuis longtemps sans visite en personne de leurs amis ou de leur famille élargie. Face à tant de perturbations, il est naturel de s’inquiéter de la façon dont vos ados tiennent le coup.

En ce qui concerne la santé mentale, la relation quotidienne que vous entretenez avec vos ados est importante. Votre présence et votre soutien contribuent à leur bien-être et les aide à faire face aux hauts et aux bas de la vie. Vous les connaissez également mieux que quiconque, et vous jouez donc un rôle clé dans la détection et la résolution des problèmes.

Alors que la pandémie se poursuit, voici quelques conseils pour vous aider à être présent.e. pour votre ado.

Faites un suivi

Prenez quelques instants tous les jours pour demander à votre ado comment elle ou il se porte. Demandez-lui comment elle ou il va et ce qu’elle ou il fait. Encouragez votre ado à parler de ce qu’il ou elle pense, de ce qu’il ou elle ressent et aussi de ses défis. Soyez honnête sur la façon dont les choses se passent pour vous – cela peut aider à ouvrir et à normaliser les conversations sur la santé mentale.

Il peut être plus naturel de voir comment se porte votre ado lorsque vous faites une activité ensemble, comme prendre un repas, conduire ou promener le chien. S’il semble que votre ado ne soit pas à l’aise pour s’ouvrir à vous, aidez-la ou le à identifier un adulte de confiance vers lequel elle ou il peut se tourner pour obtenir de l’aide, comme un.e enseignant.e, un.e entraîneur.e, un.e grand-parent, un.e aîné.e ou un.e leader religieux.se.

Rassurez votre ado en lui disant que vous êtes là pour elle ou lui, quoi qu’il arrive. Accordez-lui toute votre attention – écoutez vraiment ce qu’elle ou il dit. Il n’y a rien de mal à ce que votre ado soit triste, fâché.e ou contrarié.e par quelque chose. Vous serez peut-être pas d’accord, vous ne comprendrez peut-être pas ou vous penserez peut-être que c’est anodin, mais pour elle ou lui, ses difficultés sont bien réelles. Essayez de ne pas la ou le juger. Faites plutôt preuve d’empathie et de compassion.

Entourez votre ado de calme, de chaleur et de sécurité

Dans la mesure du possible, créez un environnement familial positif qui favorise une croissance et un développement sains et qui l’aide à forger son indépendance. Voici quelques exemples de ce que vous pouvez faire :

  • Aimez vos ados et acceptez-les.
  • Encouragez et soutenez leurs intérêts, leurs efforts, leurs forces et leurs passions.
  • Essayez de ne pas résoudre leurs problèmes à leur place; aidez-les plutôt à trouver des solutions.
  • Écoutez leurs opinions et donnez-leur un rôle actif dans la prise de décisions.
  • Travaillez ensemble à l’établissement de routines saines pour la réalisation des travaux scolaires et pour des choses comme rester actif.ve, bien manger et dormir suffisamment.
  • Fixez des limites et respectez-les. Soyez ouvert à la négociation au fur et à mesure que votre ado grandit.
  • Aidez-les à diviser les tâches importantes en objectifs plus petits et plus faciles à atteindre.
  • Encouragez-les à se détacher de la technologie, en particulier pour les repas, les devoirs et le sommeil.

Aidez-le à comprendre et à gérer le stress

Apprenez à vos ados que le stress est une réaction naturelle aux situations difficiles. Aidez-les à comprendre à quoi ressemble le stress et comment il se manifeste – ex., on peut se sentir nerveux.se, on peut trembler ou encore avoir des nausées.

Il faut d’abord savoir reconnaître le stress avant de pouvoir le gérer. Apprenez-en davantage grâce à cette vidéo pratique de 4 minutes (en anglais) et encouragez-les à explorer différentes façons de composer avec le stress. Donnez l’exemple de techniques qui fonctionnent bien pour vous et donnez-leur l’occasion d’apprendre et de pratiquer ce qui fonctionne pour elles ou eux. Voici quelques techniques courantes :

  • Des exercices de respiration
  • L’activité physique, comme la course, la danse ou les étirements
  • Des activités qui calment comme le yoga, la pleine conscience, l’art ou la musique
  • Passer du temps dans la nature

Soyez proactif.ve en matière de santé mentale

C’est vous qui connaissez le mieux votre ado. Si vous êtes préoccupé par la façon dont elle ou il pense, ce qu’elle ou il ressent ou la façon dont elle ou il agit, il est bon de demander de l’aide. Déterminer les inquiétudes à un stade précoce et y réagir peut prévenir les problèmes futurs et rendre les choses plus faciles pour vous et votre ado.

Si votre ado est en proie à une détresse intense, de longue durée ou qui lui cause des problèmes dans la vie quotidienne, il existe des professionnels et des programmes qui peuvent l’aider. De nombreux services sont abordables ou offerts gratuitement.

  • Votre médecin de famille peut être un excellent premier point de contact. Demandez-lui quelles sont les options locales, comme les psychologues, les travailleurs sociaux, les groupes de soutien ou les organismes communautaires.
  • Les enseignant.e.s de votre ado peuvent être en mesure de vous aider. Demandez-leur quels sont les soutiens pour la santé mentale à l’école, comme les conseillers, les accompagnateurs de réussite ou les spécialistes des enfants et des jeunes. De nombreuses écoles offrent également des groupes de mentorat ou des réseaux de soutien par les pairs.
  • Consultez ahs.ca/helpintoughtimes (en anglais) pour obtenir un répertoire des services offerts pour gérer les pressions liées aux finances, aux difficultés imprévues et aux situations qui suscitent de l’anxiété.
  • Vous pouvez composer le 811 pour parler avec une infirmière autorisée ou un infirmier autorisé, peu importe l’heure du jour ou de la nuit.
  • Votre ado peut se rendre sur jack.org/abhub (en anglais) pour obtenir des ressources en ligne afin de l’aider à prendre soin d’elle ou lui ou même des autres.
  • Votre ado peut communiquer avec Jeunesse, J’écoute à tout moment, pour parler de n’importe quoi :
    • Par téléphone : 1-800-668-6868
    • Par texto : Envoyez le message CONNECT au numéro 686868
    • Par Facebook Messenger : Consultez jeunessejecoute.ca/messenger

Si votre ado parle de suicide ou a adopté un comportement suicidaire, ne le laissez pas seul.e. Composez le 811 pour obtenir du soutien. Si quelqu’un est en danger immédiat, composez le 911.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires au sujet du santé mentale, consultez :

CMS Shortcuts
 Edit Page
 Edit in CMS